Laisser son chien seul chez soi

Laisser son chien seul chez soi

Animal social par nature, le chien n’aime pas forcément rester seul à la maison. Pour éviter qu’il ne fasse des bêtises, vous devez le préparer à rester seul en sécurité.

Vous aurez beau utilisé tous les subterfuges du monde, votre compagnon à quatre pattes se rendra tôt ou tard compte que vous l’avez laissé. Ce n’est pas que cela vous plait mais voilà, vous y êtes obligé bien que vous ayez le cœur gros. En plus, vous vous demandez ce qu’il peut bien faire pour occuper son temps, quand ce n’est pas quelle mauvaise surprise vous attend à votre retour.

Effectivement, une fois qu’il est seul, la situation risque de se compliquer. Surtout si vous avez un chenapan en puissance. Voici donc quelques astuces pour que la situation ne vire au cauchemar.

Les premières fois

Pour commencer, vous devez vous organiser de telle manière à le laisser seul pendant de courtes périodes. Deux heures maximums durant les premiers jours. La raison ? Votre chien comprendra ainsi que bien que vous partiez, vous revenez toujours.

Pour faire passer le temps, vous pouvez choisir de laisser la télévision ou la radio allumée. La stimulation visuelle et / ou sonore atténuerait le silence et le sentiment de d’abandon qu’il pourrait ressentir. Mais cette technique ne fait pas l’unanimité : certains spécialistes du comportement canin estiment que cela peut au contraire provoquer l’anxiété chez l’animal car ce dernier associerait la télé ou la radio à votre départ.

Si vous n’êtes pas confortable avec cette méthode, vous pouvez toujours lui laisser un os à mâcher et des jouets pour l’occuper pendant votre absence.

Autre astuce : lui donner l’impression qu’il est utile en lui attribuant le rôle de gardien. Pour cela, vous pouvez lui laisser un objet sans valeur vous appartenant, notamment un sac, un vêtement.

Où laisser votre chien ?

Si vous ne voulez pas piquer une crise en rentrant, déterminez un espace « neutre », donc sans objets fragiles ou autres. Même s’il est tentant de l’enfermer dans la salle de bains, n’oubliez pas que votre chien peut percevoir cet enfermement – même provisoire – comme une punition injuste qu’il ne comprend pas à coup sûr.

À votre retour

Ce sont les retrouvailles : vous êtes aussi content que lui et c’est très bien. Par contre, attendez que votre boule d’amour poilue se calme pour lui donner une caresse. Il est conseillé de garder les effusions quand l’apprentissage de la solitude est terminé. Au cas contraire, vous allez créer l’attente chez votre chien et si vous tardez, il va s’énerver et finir par s’acharner sur tout ce qui lui tombe sous les dents. Par exemple, un vêtement, une chaussure, etc. qui vous appartient pour passer sa colère.

En cas de dégâts

On vous le dit cash : même s’il est parfois très dur de ne pas s’énerver, cela ne sert à rien de le punir ! Appliquer une punition sur le moment vous soulagera peut-être, mais ne sera pas efficace pour la suite. Votre chien va, en fait, associer la punition à votre retour et non à ses bêtises. Du coup, il risque de vous jouer d’autres tours.

La meilleure attitude à adopter s’il a commis une bêtise est de l’ignorer pendant 1 heure. Et aussi, rangez son désordre uniquement quand il n’est pas là.

S’il a été sage pendant votre absence, félicitez-le mais en prenant soin de poser vos affaires tout d’abord. La pause est voulue car votre chien doit associer la récompense ou le câlin à sa bonne conduite et non à votre retour.

“Le bonheur, c’est comme un chat, si vous essayez de le cajoler, il vous fuit, si vous ne vous occupez pas de lui, il vient se frotter contre vos jambes et saute sur vos genoux.”

Robertson Davies

Cet article vous a été utile ! Partagez le avec vos amis 😺

Suivez-nous sur les réseaux sociaux 🐶

Leave a Reply