Laisser sortir son chat ou pas

Laisser sortir son chat ou pas ?

Qu’il soit expérimenté ou novice, c’est la question que se pose tout propriétaire de chat : faut-il le laisser sortir ou le garder à la maison ? Mais si on abordait la question autrement pour une fois ? 

Oui, on a compris : vous adorez votre petit félin et vous ne pensez qu’à le protéger. Au point où la question de décider s’il faut laisser sortir votre chat de la maison (de l’appartement) ou le garder à l’intérieur devient un véritable dilemme. Or, cette éventualité ne devrait pas constituer un stress pour vous comme pour lui. Pour cela, il suffit de ne pas s’arrêter à cette unique question. Il faut, par contre, réfléchir aux problèmes récurrents associés aux chats d’intérieur et d’extérieur. Ce qui vous permettra de prendre une décision éclairée dans l’intérêt de votre chat et qui soit viable pour vous. Car, ne l’oubliez pas, c’est ça l’important.

En accord avec ses besoins et son caractère

Comme l’être humain, chaque chat est différent. Votre félin a donc sa propre personnalité et les préférences qui vont avec. Par exemple, un chaton qui n’est jamais sorti de votre maison peut être attiré par l’extérieur ou pas. De plus, il n’existe pas de bonne ou de mauvaise position dans ce débat. Qu’il soit un chat d’intérieur ou d’extérieur, l’un et l’autre peuvent être épanouis du moment que vous avez pris les mesures nécessaires pour rendre son environnement aussi sûr et stimulant que possible.

L’attrait de la découverte

Dépendant de sa personnalité, il sera ou non attiré par les grands espaces. Ainsi, s’il a été adopté et qu’il a déjà goûté à la liberté, votre chat sera définitivement attiré par l’extérieur. A contrario, s’il est de nature timide et méfiant, se retrouver dans un environnement inconnu ne l’intéressera pas. Mais il faut tenir en ligne de compte que les chats sont de grands curieux et qu’ils sont aisément intrigués et stimulés par les divers bruits, odeurs, textures, et autres jeux de lumière et d’ombre. Quand il ne s’agit pas d’insectes, d’oiseaux, de rongeurs et autres plantes. Aussi, si vous constatez que votre chat lorgne la porte avec envie, c’est qu’il a probablement envie de s’aventurer à l’extérieur. Vous devriez peut-être considérer les avantages et désavantages de la vie en extérieur pour lui.

Les plus d’une vie dehors

Sachez que vivre dehors peut être gratifiant à plus d’un titre pour votre chat. Les avantages que votre chat (et vous !) peut en tirer sont les suivants :

1) En explorant l’environnement extérieur, il peut grimper et courir, donc faire des exercices. Résultat, il ne risque pas de prendre du poids.
2) Votre chat peut donner libre cours à son instinct naturel. Ainsi, il peut faire ses griffes ailleurs que sur vos murs et vos meubles ! Il peut aussi chasser.
3) Découvrir de grands espaces, être confronter à de nouvelles odeurs, saveurs, textures, vivre de nouvelles expériences stimule la curiosité naturelle de votre chat. Par la même occasion, tout cela contribue à son bien-être.
4) En plus de sa litière à l’intérieur, vous pouvez créer une litière naturelle dans le jardin pour votre chat lorsqu’il fait beau temps.
5) Gambader, se rouler et se cacher dans les hautes herbes dans un coin du jardin plairont à votre chat.

Les risques d’une vie à l’extérieur

Eh oui, il n’y a pas que des avantages si vous décider de laisser sortir votre chat. En voici les plus courants :

1) Les voitures constituent un potentiel danger pour votre chat. Surtout si les routes sont très fréquentées là où vous habitez.
2) Dans son désir de découverte, votre chat peut s’aventurer trop loin et se perdre. D’où l’utilité de lui faire porter un collier avec un médaillon d’identification.
3) Il peut croiser d’autres animaux (chiens, renards, chats rivaux, etc.) potentiellement agressifs.
4) Les risques qu’il contracte une maladie infectieuse sont là, surtout lors de bagarres avec d’autres chats.
5) Votre chat peut tomber sur des substances toxiques, notamment des granulés anti-limaces, la mort-aux-rats. Ça peut être des plantes (lys, poinsettia, etc.) également.
6) Il peut attraper des tiques ou des vers.

Je laisse sortir mon chat

Ça y est, vous avez pris votre décision : vous laissez sortir votre chat de la maison. Voici quelques conseils pratiques pour minimiser les risques et qu’il reste en bonne santé :

1) Assurez-vous qu’il est en règle niveau vaccinations.
2) Traitez régulièrement votre chat contre les vers, les tiques et les puces.
3) Demandez à votre vétérinaire de lui mettre une puce électronique. C’est un moyen d’identification permanent.
4) Faites stériliser votre chat.
5) Donnez-lui l’habitude de rentrer une fois la nuit tombée. Cela évitera qu’il soit aveuglé par les phares des véhicules.
6) Éliminez tous les produits chimiques de votre jardin et renseignez-vous auprès de vos voisins. C’est toujours bon de savoir quels produits ils utilisent.
7) Aménagez votre jardin (en incluant de la lavande) de manière à ce qu’il soit adapté à votre chat.
8) Clôturez votre jardin de sorte à ce que votre chat n’aille pas flâner ailleurs.

Je garde mon chat à l’intérieur

Ça y est, vous avez pris Tout compte fait, vous optez pour que votre chat reste à l’intérieur de la maison. Ne culpabilisez pas pour autant. Après tout, vous êtes le mieux placé pour décider ce qui est mieux pour votre petite boule de poils. Sachez toutefois que cette décision comporte des avantages comme des inconvénients.

En termes d’avantages, l’on retiendra ces deux points :

1) Les risques que votre chat contracte des maladies infectieuses ou des parasites de même qu’il soit heurté par une voiture ou qu’il s’égare sont considérablement réduits.

Et au niveau des inconvénients, l’on mettra en exergue les facteurs suivants :
1) Ne pouvant exprimer librement son instinct naturel, votre chat peut être frustré et donc, être stressé. Ce qui, du coup, peut entraîner des problèmes comportementaux chez lui.
2) En raison du manque d’espace et d’activités, il risque de développer un problème de poids. Il peut également souffrir de diabète ou d’arthrose.
3) Au cas où il s’échappe de la maison, il sera très probablement désorienté et effrayé.

“Le bonheur, c’est comme un chat, si vous essayez de le cajoler, il vous fuit, si vous ne vous occupez pas de lui, il vient se frotter contre vos jambes et saute sur vos genoux.”

Robertson Davies

Cet article vous a été utile ! Partagez le avec vos amis 😺

Suivez-nous sur les réseaux sociaux 🐶

Leave a Reply